Yanick

À la fois discret et réservé en public, et pourtant fonceur  et toujours prêt à se lancer dans de nouvelles aventures, Yanick, le capitaine de Lhasa, est un être éclectique et complexe.

Mouillage à New York après une looongue traversée de l’Atlantique.

Né en 1972, il commence à faire de la voile à l’âge de 13 ans, alors qu’il est dans les cadets de la marine.

Un cheminement scolaire hors du commun

Réservé, plutôt bon à l’école, Yanick n’a néanmoins rien du parfait premier de classe studieux: casse-cou, avec une prédisposition pour les expériences pratiques, fervent de mécanique, il échappe à toutes les catégories. Il s’entoure d’un petit nombre d’amis, triés sur le volet, dont un en particulier qu’il a gardé jusqu’à aujourd’hui.

En parallèle, il poursuit sa carrière militaire qui le mène au collège militaire à l’âge de 18 ans. Après un an, il change de voie, ayant compris que la discipline à toutes les sauces ne lui convient pas.

Finalement, il entrera en biologie moléculaire et se spécialisera en génétique aux universités de Sherbrooke et de Trois-Rivières.

Après avoir fait quelques années en laboratoire à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, il change à nouveau d’orientation et suit une formation de programmeur-analyste. Malgré tout, la science demeure ses premières et véritables amours.

Un fou de l’adrénaline

Même si rouler à grande vitesse en moto sur l’autoroute, faire du parachute ou de la planche à voile sont des activités qu’il ne pratique plus aujourd’hui, souvent enfants obligent, Yanick demeure un fou de l’adrénaline, talonné par la crainte de manquer quelque chose. Dans son genre, c’est un hyper-actif. Mais en catalysant cette énergie, il en fait une richesse incroyable: intelligent, autodidacte, minutieux, Yanick est capable d’une analyse acérée de la situation et d’un calme inversement proportionnel à l’urgence de celle-ci.

En somme, Yanick est un être curieux et débrouillard, fonceur, généreux et oublieux de soi.

3 réponses à “Yanick

  1. j’attend de tes nouvelles chantal

  2. C’est une très belle description de Yanick, pas mal vrai dans tous ses coutures.

  3. sylvain morrissette

    chose est sur il aime les bons tacos taco mexicains vendu dans les caravannes en floride ,en compagnie de camionneur quebecois

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s