« Quelqu’un nous suit… »

Histoire de pêche – pour Alain

Plus de cinquante heures (de moteur !) séparaient Saint-Augustine de Miami. Nous les faisons d’une traite dans des conditions plus qu’idéales (il ne nous manquait que de pouvoir hisser les voiles!). Personne n’a été malade, les quarts de nuit se sont effectués aisément, les filles ne se  sont pas trop ennuyées, Gabrielle et Myriam ont même fait leurs premières armes à la barre pour des quarts d’une demi-heure ! Mais ce qui rend cette traversée mémorable, c’est notre première touche ! Un petit maquereau de 3-4 lbs que Yanick débite de peine et de misère avec les moyens du bord.

Voici donc le récit de l’évènement raconté les filles. Je n’ai ajouté que quelques commentaires.

Myriam

DSC_0367

Myriam, quelques jours avant ses cinq ans, ravie de sa première prise !

Myriam, quelques jours avant ses cinq ans, ravie de sa première prise !

J’ai dit : « Quelqu’un nous suit à toute allure ! » Toi, tu croyais que c’était quoi ? Des algues ! Moi, je pensais que c’était des poissons pis c’était un poisson ! On l’a mangé ! (Myriam s’encalmine lorsque je commence à taper son histoire: la timidité la paralyse.  Je lui dis que c’est normal les premières fois d’être impressionnée par la chose, elle proteste 🙂 À la maison, j’ai déjà écrit avec un ordinateur :  « je pense qu’on va voir des tortues de mer, j’espère qu’on verra pas de requins… »

Moi, je veux pêcher un espadon. Mais ici, y’a pas d’espadons. C’est grave ou non ?

(Une pause.) Est-ce que tu peux lire quoi j’ai écrit ?

(Après cette première lecture, elle rajoute à sa narration : )

C’était le soir. Y’avait des grosses vagues, je l’ai mangé juste avec du riz, juste juste avec du riz, sinon j’allais vomir : euuaaarrgge. Mais depuis, on n’ attrape pas de poisson. Ma maman, déjà, elle ne veut pas lancer le filet à l’eau pour attraper des tout petits poissons.

On a trouvé des noix de cocos, mais maman les a pêchées.  (Effectivement, les noix de coco flottent à qui mieux mieux dans les canaux de Miami Beach et de Fort Lauderdale. Nous en sommes à mettre au point nos connaissances pour déterminer lesquelles valent la peine d’être « pêchées ». En attendant, dans le doute, nous cueillons tout !)

Maman, tu peux mettre un point ? Parce que c’est terminé. Mais c’est terminé pour vrai, là.

(Je la relance, je sais qu’elle peut être très volubile quand il s’agit de pêche : « Qu’est-ce que ça prend pour pêcher ? »)

Des hameçons sur mon appât (leurre). C’est multicolore (le leurre qu’elle a choisi – elle précise à voix basse, c’est son secret !)

Moi : Est-ce que ça ressemble à un vers de terre ?

Myriam : Non, ça ressemble à un homard !

Moi : Un homard ?

Myriam : Un CAL-MAR !

Véronique

Véronique et poisson 1 (Véronique a d’abord de la difficulté à ajuster sa narration. Puis, elle quitte la réalité au profit d’une fiction plus grande que nature.)

Véro et poisson 2Il était une fois… Benjamin (la tortue, un personnage de livres pour enfants) avait attrapé un poisson. Il ne savait pas que c’était juste une algue avec un poisson.

Mimi disait : « Quelqu’un nous suit à toute allure ». Maman disait que c’était une algue. Elle l’a remonté vite. Et a dit : « Youhouhou, c’est notre premier poisson! » C’est notre premier poisson qu’on a jamais pêché.

Ma grand-mère (imaginaire) avait des bébés poissons, aussi il y en avait des gros. Les poissons se cognent la tête parce qu’ils tournent  tjrs en rond. C’était toutes (sic) des poissons rouges. Elle (sa grand-mère imaginaire) aimait beaucoup les poissons. Même elle aimait beaucoup les piranhas. Véro et poisson 3

Gabrielle- Le poisson de Mimi

Gaby et poisson 1On n’avait rien prévu, mais cette chose apparut quand même. Mimi cria : « Quelque chose nous suit à toute allure ! » Maman pensait que c’était une botte ou des algues. Mais ce fut un poisson. Puis on a vite été cherché l’épuisette puis on l’a ramassé. Après on l’a mis dans un bac et on l’a lavé. Après on a mis du rhum puis on a attendu qu’il se calme (aaah, le rhum cubain anejo 7 ans ! En fait, on l’a d’abord assommé au rhum, puis lavé). Ensuite on a pu le peser à bras d’homme.

Véronique, critique : Non, on l’a pas pesé à bras d’homme, Gaby. DSC_0372

Gabrielle : On l’a pesé avec nos bras, on n’avait pas la balance !

Véronique, illuminée : AAH !

Ensuite on l’a préparé. On a presque vu tous les intestins du poisson. C’était la première fois qu’on mangeait du poisson en steak. Ensuite, on a fait cuire le poisson. Et comme on était tous avec le mal de mer, moi, Gabrielle, ça m’a donné un peu envie de vomir. Ensuite, je me suis brossée les dents et j’ai été me coucher. Fin.

Moi: Pourquoi est-ce qu’on dit que c’est le poisson de Mimi ?

Gabrielle: C’est Mimi qui l’a attrapé ! (C’est effectivement elle qui l’a vu alors que le pauvre se faisait remorqué derrière le bateau ! ) et c’est son leurre qui l’a attrapé.

D'abord, Ève n'est pas trop sûre...

D’abord, Ève n’est pas trop sûre…

Ève, fascinée par le poisson

Ève, fascinée par le poisson

"Petit poisson !"

« Petit poisson ! »

Moi

Comme les filles, je suis une enthousiaste de la pêche. De la pêche au gros ! Les truitettes que j’arrive (de peine et de misère !) à faire mordre dans la réserve faunique des Laurentides offrent plutôt un appât aux moustiques (ma personne !) et une occasion de sérénité dans la verdure.  Mais l’eau salée ! L’eau salée, c’est…

–          Salé !,  s’écrit Gabrielle à qui je lis ceci. Mon envolée lyrique en prend pour son rhume.

Disons que l’eau salée, pour moi, c’est l’aventure (la vie salée !). Hemingway (Le vieil homme et la mer) n’est sans doute pas étranger à cet enthousiasme !

Épilogue

La ligne, remise à l’eau à la nuit tombée, remontera vidée de son leurre le lendemain matin. Adieu, leurre de Mimi ! Pour l’instant, nous ne pêchons qu’avec un yoyo et quelques leurres ramenés d’Europe par Yanick. Mais les poissons n’ont qu’à bien se tenir, car la mère de mes filles s’apprête à équiper Lhasa de façon sérieuse (sur un budget réduit !).

Saviez-vous que le rose était particulièrement prisé des poissons ? Les leurres achetés par les filles feront fureur auprès de la gente sous-marine !

Quant à Véro, elle s’est tellement attachée à son leurre (sans hameçon, il va sans dire !) qu’elle dort avec (et, conséquemment, refuse qu’on l’utilise pour pêcher !).

Maintenant, il faut allumer des lampions à Saint-Pierre, patron des pêcheurs ! Ça ne peut pas nuire !

Advertisements

11 réponses à “« Quelqu’un nous suit… »

  1. Qu’elles sont donc mignonnes et trop belles, ça change beaucoup. Il est beau et gros votre poisson.Très contente de voir les petites.Merci Catherine. Grosses bises XXXXXX

    • Merci Pauline, les filles sont géniales, c’est un plaisir de les voir grandir ! (J’ai reçu tous tes commentaires, j’ai effacé les autres. Pour une raison inconnue, le système ne t’a pas reconnue ! Pourtant, tu es notre plus grand fan !) Grosses grosses bise à Georges et toi !

  2. Je n’ai aucun autre mot que……wowwwww….j’adore cette arcticle,j’ai l’impression que je vous entend parlées quand je vous lis,les filles surtout…elles sont belles les deux plus grande avec leurs tresses 🙂 Que de beaux sourires sur les photos,c’est bon à regarder !! Je vous souhaite tout pleins d’autres belles aventures !! Je vous aimes tous et bisous xoxo

  3. Quel bel article de pêche..! Moi Alain j’en suis ravi que vous m’avez dédiez cet article, c’est vrai j’adore la pêche et en plus en haute mer, de l’action t’en as en masse, les poissons grouillent et sautent super haut!!!. Je n’ai jamais pêcher un beau maquereau comme ça. Il va falloir que j’aille me chercher un appât rose comme le tien comme Mimi, maintenant que tu es une experte, tu pourras me montrer tes talents quand tu viendras nous voir en Colombie-Britannique sur l’île de Vancouver,ou il y aussi de gros gros poissons et des fois il faut avoir des muscle de papa pour tenir la fameuse canne à pêche qui tente de casser tant que ça tire.!!!!! Pis ça c’est pas une blague de pêcheur!!

    • Attends, on s’est équipé sérieusement ! Une canne, des leurres « en masse », même un planeur et une amorce (teaser) – bon d’accord, l’amorce, c’est du luxe. Yan s’est même acheté 2 bons couteaux plutôt que de débiter au couteau à légumes ! Et on a une chanson officielle de pêche: petit poisson, moyen poisson, GROS POISSON, mords à notre hameçon ! Si avec ça on n’attrape pas quelque bête…
      Grosses bises à toi et Rachou !

  4. ¡Buenos Dias Familia! Je suis si émue et émerveillé par votre histoire personnel et familiale! Je suis une groupie pour la première fois de ma vie! J’adore vous suivre et surtout recevoir un email racontant vos aventures!
    Allez-vous passer par les Iles Canaries? Moi j’y habite avec ma petit famille catalane-québecoise. Si vous y passez, faites signe! Nous sommes à Lanzarote! Y’a aussi des gros gros poissons ici!!! ¡¡¡Hasta muy ronto e cuidense muuuchooo!!!

    • Bonsoir Marie, un gros gros merci pour ce commentaire dithyrambique ! C’est toujours très agréable d’être appréciée ainsi !
      Nous comptons bien passer par les Canaries, mais à la fin de notre voyage, dans quelques années. J’Espère que nous vous y retrouverons.
      Au plaisir !

  5. C’est rare, les histoires de pêche de « titi » poissons pleines d’autant de rebondissement! Bravo Myriam! xxxx

  6. Je vais maintenant avoir un problème de taille à la maison … Momo va vouloir pêcher de plus belle dans le Saguenay afin d’espérer pêcher un monstre équivalent. Et je vais passer pour le second monstre qui lui rappellera la gentille température extérieure du moment. On verra si le rose fera fureur au printemps.

  7. Loving the stories and pictures! This fish tail and the accompanying photos bring your words to life. Bon Vent!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s