Gallery

Quitter Sandy Hook en fuyant Sandy…

Quitter l’un pour fuir l’autre…

Partir au plus vite…

Le bon temps à Sandy Hook finit brutalement jeudi en fin d’après-midi: les prévisions annoncent alors que l’ouragan Sandy frappera directement sur New York, c’est-à-dire sur nous !

Nous bouclons donc en catastrophe jusqu’aux petites heures de la nuit la préparation et partons en direction de Cape May.

L’initiation atlantique

La navigation est difficile, le bateau roule beaucoup, parfois jusqu’à 15 degrés. Nous sommes tous plus ou moins affectés par le mal de mer en matinée vendredi, en particulier Ève qui n’arrive à rien garder. Cela se calmera pour tous en milieu d’après-midi. Seule Véronique garde un moral d’enfer et une forme du tonnerre. Quand on la connait, on comprend tout le défi que ça peut représenter pour ses parents ! Peu importe la force du roulis, elle va lire à l’intérieur, se promène, mange comme un ogre.

Nous nous reprenons en après-midi: les filles pêchent en pyjama avec papa en mangeant du pop-corn et en admirant les puffins plonger (c’est un spécial journée en P ) !

La nuit est mouvementée: le roulis est très fort, la pompe de fond de cale se déclenche souvent, nous suspectons une valve mal fermée. Je crois que j’atteins des summums d’expérience maternelle désagréable en changeant une couche copieusement remplie dans la noirceur (pas question de faire ça à l’intérieur avec ce roulis terrible !) avec un bateau qui monte ou descend de plusieurs pieds à chaque vague (et en particulier quand on s’y attend le moins ou que ce n’est vraiment pas le moment !). Avec un peu d’imagination, la scène vous paraîtra aussi dégoûtante que surréaliste !

Heureusement, en arrivant dans la baie du Delaware, le vent se lève suffisamment pour nous permettre de hisser le génois et d’appuyer le bateau dans le vent. Le confort après des heures de gigue ! Mon quart de 3h à 5h30 est marqué par d’impressionnantes rencontres: des cargos monstrueux, murs aveugles et insensibles, qui avancent à toute allure sans se soucier des fourmis que nous sommes sur leur route…

Répit de courte durée

Après 36 heures de navigation, une pause méritée à Chesapeake City. Mais la trajectoire de Sandy s’est inclinée vers le sud, nous suivant, à toutes fins pratiques.

Nous sommes donc devant deux options: nous cacher quelque part dans le coin ou filer sur Annapolis afin de d’abord se protéger Ensuite, pour quelques jours suivant le passage de Sandy, nous considérons que la navigation sera rendue impraticable par les vagues résiduelles. Être à Annapolis nous permettrait d’utiliser ces jours pour faire des courses qui doivent être faites de toute façon… Sans compter que nous avons des amis qui nous y attendent et un contact pour dormir à terre le cas échéant (grâce au couchsurfing).

Mais évidemment, ce n’est pas aussi simple !

Car nous sommes à l’époque des grandes marées et que la lune est pleine ! De plus, la trajectoire de Sandy en touchant terre peut changer radicalement. Un beau casse-tête !

Bref, dans la plus pure tradition des romans-feuilletons, à suivre…

Plus tard…

Finalement, nous oublions Annapolis et adoptons Georgestown (ou Fredericktown, Maryland), puisqu’il s’agit du prénom du père de Yanick (et pour quelques autres raisons moins sentimentales, évidemment !). Nous y serons ce soir et aurons le temps d’enlever toute la toile sur notre vaisseau.  Les filles et moi pourrons aussi aller dormir en ville…

14 réponses à “Quitter Sandy Hook en fuyant Sandy…

  1. Véronique Duchateau

    Bonne nuit les amis, Catherine, je ne manque pas de te lire.
    Je suis avec vous à chaque ligne.
    Tu me fais beaucoup rire!
    Que la mer vous protège. Soyez bien prudents.
    Bises affectueuses à tous les 6

  2. Pauline & Georges

    Soyez prudent avec la météo que L’on suit à la lettre, je ne voudrais pas qu’il arrive quoique ce soit à vous tous. on vous aime

  3. Brigitte Lemieux

    Bonjour Catherine, Je me réjouis vivement de lire ce message et d’apprendre que vous aller regarder passer en toute sécurité, Sandy, renommé, Frankenstorm à l’approche de l’halloween. La terre reste l’ennemi no 1 pour un bateau mais un endroit rassurant pour tout l’équipage en apprentissage. Courage à tous!

  4. J’espère que Sandy ne sera pas si pire. Je vous souhaite un excellent voyage autour du monde !

    Francis, Mélanie, Eugènie, Nolan et Flavie

  5. Bonne chance! et soyez prudents on vous suit pas à pas. On va faire une petite prière spéciale pour que Mère Nature ne se déchaîne pas trop .

  6. Jessica et Patrick de Sail thé moon

    Nous pensons souvent à vous et sommes ravis de vous savoir bien à l’abri !

  7. Claude Robichaud

    Depuis votre départ je pense à vous et j’avais hâte d’avoir des nouvelles et finalement je viens de trouver comment. Il est à peut près le temps.
    Je vient de voire votre position et les prédictions sont que Sandy se dirige directement sur vous. Une bonne abris est le meilleur choix.
    Bonne chance
    Claude et Nath

  8. Un pensée de la famille marocaine de Chefchaouen, loin de la mer, pour vous souhaiter un repos mérité le temps que Sandy vous laisse en paix…c’est vrai qu’on a eu du mal à imaginer le passage avec la couche!!!!

  9. Salut à tout le monde.
    Catherine, pour vos navigations en mer et la météo qui dicte le « tempo », je vous recommande le site http://www.passagewheather.com , simple et très facile à interpréter. C’est le site météo le plus fiable que je connais. Je l’utilise depuis plusieurs années pour mes convoyages et c’est celui qui se trompe le moins, même pour des prévisions de 7 jours . Too bad, j’aurais bien aimé vous revoir à Beaufort, NC mais il semble que ça sera pour une prochaine. Au plaisir 😉

  10. Dominique Desgagnés

    En ecoutant les nouvelles ce soir je pense à vous … !

  11. Ahhh…trop contente d’avoir de vos nouvelles,je pense à vous tous !!! Good luck xoxo

  12. Ted, Clo et leurs p'tits mousses

    Salut les amis
    Nous vous suivons au fil des publications… et pérpéties.
    Aux plaisirs et faites attention à vous…

    Bonne chance.

  13. Bien contente de vous savoir à l’abri.

  14. Pauline & Georges

    Nous sommes très inquiets de vous sans nouvelles après ce qui est arrivé nous voulons savoir si vous êtes en sécurité toute la famille.SOS

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s