Gallery

Les déboires de notre moteur – 2e partie

Lire ici la première partie.

Voici l’Oeuvre Louche d’un Vaste Oubli (VOLVO)

À quelques semaines de notre départ, la situation de notre moteur est loin d’être reluisante: nous sommes dans l’impasse la plus absurde qui se puisse imaginer…

Un bateau construit autour du moteur

Notre moteur ayant surchauffé à quelques jours de la fin de la traversée atlantique (voir la première partie de cet article), les assurances ont accepté de remplacer notre moteur. Or, extraire cette mécanique de 500 lbs du bateau se révèle un exploit ! Le trou est à peine assez grand pour le laisser passer, il faut un doigté phénoménal. Nous avons la chance d’avoir les services d’un professionnel expérimenté, adroit et patient, Tom.

Des ratés financiers

Or, notre assureur étant british (oui, ma chère, rien de moins…), le versement monétaire exige des aléas bancaires à y perdre son latin. Pendant plusieurs mois, on se croit à la maison des fous dans les Douze travaux d’Astérix: il manque un formulaire,  tel numéro d’identification n’est pas le bon, bref, tous ces aléas  prendront plusieurs mois et exigeront de Yanick d’incroyables doses de patience et diplomatie.

Mais ce qui nous affecte le plus, c’est  le paiement d’un déductible: plus de 6000$ à débourser, voilà qui fait tanguer sérieusement notre budget. Ainsi, le  dessalinisateur est remis en doute.

Du reste, nous devrons débourser davantage puisque l’évaluation des coûts a été faite trop sommairement : plusieurs éléments, comme le panneau de contrôle, ont changé sur la nouvelle version du moteur qui nous sera installée, mais les coûts de ces pièces n’ont pas été calculés.

Notre nouveau moteur se révèle donc un gouffre financier imprévu…

Cela dit, enfin, nous finissons par avoir DANS le bateau un moteur installé et en état de marche (nous l’espérons !). Ne reste plus qu’à l’essayer.

Le dernier droit freiné par le coude (de la valve)

Alors que Yanick s’interroge sur la pertinence de changer la valve d’arrivée d’eau du moteur, celle-ci lui reste délicatement dans les mains, minée par la corrosion. La question est résolue ! Cette valve est cruciale: pas d’arrivée d’eau, le moteur ne peut fonctionner puisque il risque immédiatement la surchauffe. En outre, pour la changer, le bateau doit être hors de l’eau: elle contrôle un trou d’environ un pouce de diamètre dans la coque.

Or, lorsque la nouvelle valve est installée, impossible d’y visser le branchement de l’arrivée d’eau ! Nous commandons donc un nouveau branchement… qui ne fait toujours pas.

Courriel de notre mécanicien Volvo, 27 juillet (traduction libre, notre mécanicien étant à Point Bay Marina).

Effectivement, Volvo m’a confirmé votre problème: l’embout ne correspond pas à la valve, mais la valve en soi est adéquate. Malheureusement, Volvo n’a pas d’embout disponible pour cette valve et en ignore le filetage (!!!).  La compagnie a donc suspendu toute vente ou tout envoi tant de la valve que de l’embout jusqu’à ce que le problème soit corrigé.

Que doit-on en déduire ?

Je me mets à croire que les moteurs Volvo sont au bateau ce qu’Ikea est à l’ameublement (les prix, par contre, semblent aux antipodes) !

En attendant, nous avons fait un moule de silicone du filetage de la valve et cherchons quelqu’un pour remplir un de nos embouts et en changer le filetage… Des heures de plaisir ! Nous sommes abasourdis par l’absurde de la situation, par la somme des conséquences qu’elle entraîne: pas de moteur, impossible d’amener le bateau au quai de service pour en vider la fosse septique, en remplir les réservoirs d’eau, y mettre le mât. Or, mettre le mât nous permettrait d’installer nos voiles neuves qui trainent depuis des mois dans un garage et de nous assurer qu’elles sont de la bonne taille… Cela nous permettrait aussi de prendre les mesures de l’étai largable et du solent afin de les commander.

Des solutions à revendre !

Alors que notre mécanicien Volvo n’a que des solutions loufoques, longues et dispendieuses à nous proposer, notre bonne étoile intervient. Différentes personnes à la marina nous parlé d’André chez Usinage 22, à St-Paul-de-l’Ile-aux-Noix. C’est un homme aux doigts de fée (et à la moustache orageuse ! 😉  ) qui se révélera avoir aussi le coeur sur la main. Nous nous y rendons, fébriles, plein d’espoir.

C’est fermé.

Mais de sa maison tout à côté, il nous voit, sort, et du coup, écoute notre projet, entre mesurer notre moule en silicone… Surprise ! Contrairement à ce que nous pensions, le filetage est de la valve et de l’embout est le même  !

Retour à la première case, l’énigme demeure entière: mais qu’est-ce qui ne fait pas ??

L’expérience d’André a une réponse pour nous: le diamètre de l’embout est trop grand. En une petite demi-heure, monsieur André s’est changé et a rétréci l’embout de quelques millièmes, des poussières: « Si t’es chanceux, ça va marcher, autrement, prends ton diamètre et reviens me voir ! »

On ne se l’est pas fait dire 2 fois ! Et… ça fonctionne ! Nous avons maintenant un moteur tout neuf prêt à être essayé ! Des volontaires ?!

Et du coup, on peut se rendre au quai de service pour remâter et… essayer nos voiles toutes neuves ! Encore des volontaires ?!

Christian Lafrance, un ami et grand navigateur qui réside sur son superbe bateau Alma Guapa dans les coins de St-Martin et de la Martinique après deux traversées atlantiques m’écrit:

Un moteur, ça a une âme. Ça prend du temps et quelques séances thérapeutiques pour le découvrir… 😉

Usinage 22

Spécialités: usinage de pièces sur mesure (marines et industrielles)

22  rue Boucher
Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix
(Québec)  J0J 1G0

Tél.: 450 246-2631
Cell.: 514 726-5068

Courriel

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s