Gallery

La belle étoile…

…au-delà des frontières.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager une scène de tous les jours qui pourtant me fait monter les larmes aux yeux: ce sont deux mamans au parc qui essaient d’avoir une conversation suivie tout en vaquant à gauche et à droite derrière leurs marmots..

La ville d’Umea se trouve juste au dessus du « n » de « Sweden ».

Cette scène, au demeurant plutôt courante, a lieu dans sa version particulière vers le nord de la Suède, à Umea, à 400 km du cercle polaire. En décembre, les jours y sont très courts: environ 4 heures et demie. En juin, c’est le tour des nuits d’être raccourcies: 3 heures et demie environ.

Tout commence le 24 juin…

Mais l’histoire à proprement parler commence un 24 juin, jour de la Fête nationale québécoise, jour également férié à Umea (on y célèbre le solstice d’été). 24 juin 2012, donc. Une fois encore, mes parents gardent les enfants et nous sommes au bateau, travaillant comme des acharnés pour enfin le mettre à l’eau. Et comme ça nous est déjà arrivé si souvent (et ça nous arrivera encore !), il nous manque une pièce, vis ou boulon. Je prends la voiture et fais route vers la quincaillerie à travers les petites routes champêtres entre Rouses Point et Champlain, la radio est ouverte à Radio-Canada, je me gare et là (là, les amis, réside toute la beauté de la vie), voilà que, quelques secondes avant d’éteindre le contact, j’entends annoncer l’entrevue d’une Québécoise installée à Umea. Je tilte et je suspends mon geste en entendant nommer cette ville du bout du monde que je ne connais que parce que mes amis Aurore et Mehdi ont décidé voilà quelques mois d’aller y habiter –  Mehdi y est déjà à ce moment, Aurore s’apprête à partir. Ils ont presque tout vendu, les frais de déménagement étant rébarbatifs et, comme nous, repartiront en neuf: nouveau pays, nouvelle langue, etc.

Je suspends mon geste donc, et, dans le stationnement surchauffé d’une petite ville américaine,  j’entends cette Québécoise, enseignante comme moi, qui raconte un feu de la St-Jean un peu exotique, mais dont l’esprit est le même, somme toute…

Un courriel comme une bouteille à la mer

Après des recherches infructueuses sur la toile, j’envoie un courriel à l’émission en question, Dimanche magazine. Et quelques jours plus tard, je reçois ce courriel chaleureux et sympathique de Véronique (cette Québécoise installée à Umea) que je transfère à Aurore et à Mehdi comme cadeau de départ.

Tout de suite, le courant passe entre ce trio hétéroclite que nous composons, Aurore, Véronique et moi. Mais surtout, le courant passe entre Véronique et Aurore, qui sont les principales protagonistes de cette histoire. Et moi qui aie toujours les bleus en pensant au départ d’Aurore, j’ai les larmes aux yeux lorsque cette dernière m’écrit:

Ton cadeau de départ était vraiment le plus beau que l’on puisse imaginer. Avant notre départ de Montréal, un de mes amis québécois me disait que l’amitié, ça ne se soustrayait pas, ça ne s’additionnait pas, ça se multipliait. Combien il avait raison !!!

Alors que nous nous apprêtons à nous lancer sans filet dans ce qui sera sans doute une des plus grandes aventures de notre vie, cette phrase me rassure: la vie recèle une sorte de magie qui lie les hommes.

(Pour un court article en anglais sur le climat d’Umea, cliquez ici.)

Une réponse à “La belle étoile…

  1. Ton amie a tellement raison, en plus de se multiplier, l’amitié est vaste et ont y retrouve tout ce qui peut nous être utile et ce à différents moments! Que ce soit à l’autre bout du monde ou à côté de chez soit, nos amis sont toujours présents lorsqu’on en a besoin! Sophie

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s